top of page

Entretien d’embauche et Elevator Pitch, l’étape finale

Dans les précédents chapitres, nous avons analysé en profondeur les premières étapes de toute recherche d’emploi : le dossier de candidature élaboré sur mesure à partir d’une annonce pertinente grâce aux outils marketing AIDA et Storytelling. Par conséquent, nous avons atteint notre seul et unique objectif lors de l’envoi d’un dossier : l’entretien d’embauche.


Il y a deux aspects différentiels pour être convaincant dans un tel échange. Il s’agit du fond (le message communiqué), ainsi que de la forme (la manière dont on se présente – image que l’on renvoie). Dans cet article, nous ne traiterons que le fond, le message. La forme est quant à elle maintes fois reprise dans de nombreux articles. Notre seul conseil concernant la manière de se présenter est le suivant : comprendre l’univers dans lequel évolue l’entreprise cible afin d’avoir une présentation adaptée au niveau du registre langagier et du style vestimentaire. https://www.dailymotion.com/video/x1u9nix


Comme d’un côté il existe de nombreuses références quant aux questions les plus posées et que de l’autre, on ne peut jamais vraiment prévoir celles-ci car elles dépendent de la branche, de la taille de l’entreprise et même du profil des examinateurs (RH VS Technique), nous allons plutôt nous concentrer sur la manière dont nous pouvons préparer un message global ayant de l’impact. Car contrairement à ce que l’on pourrait penser, il ne s’agit pas d’un interrogatoire, mais bien d’un échange. C’est de cette manière que nous allons aborder le sujet, sous le spectre de l’Elevator Pitch.


Comme nous avons fait des recherches approfondies concernant l’entreprise afin de valider l’annonce et constituer un dossier pertinent, nous avons déjà certaines clés de succès. Nous connaissons bien l’entreprise, ainsi que la fonction. Nous pouvons donc encore aller un pas plus loin en analysant les actualités et les projets en cours car cela nous permettra de démontrer que l’on se projette déjà dans celle-ci. Mais le plus important est de rester absolument fidèle à notre message contenu dans le dossier envoyé car la cohérence est essentielle à la crédibilité.


Il faut donc arriver avec un message à transmettre afin de transformer le plus vite possible l’entretien en discussion d’égal à égal, tout en restant cohérent. C’est un exercice d’autant plus complexe à réussir que nos interlocuteurs n’ont pas les moyens, comme c’était le cas dans le dossier, de revenir en arrière pour relire les éléments principaux. Notre mission est donc de faire la synthèse de notre message de sorte à pouvoir, en moins d’une minute, aborder les aspects différentiels de notre profil et de nos aspirations, afin que les personnes en face de nous s’imprègnent du message et soient convaincus.



L’Elevator Pitch est un outil idéal pour ce faire. Nommé parfois argumentaire éclair, il consiste à mettre en valeur son projet de manière structurée et en un temps très court face à une personne qui est en « position de force », dans le sens où nous avons plus besoin de lui que l’inverse. L’idée est qu’en 30 à 45 secondes, on puisse formuler les lignes essentielles du projet dont voici les six étapes, que nous allons devoir réorganiser pour les adapter idéalement au processus précis de l’entretien d’embauche. Chacune représente un étage dans la métaphore de l’ascenseur :


1. Problème 

En ce qui concerne l’entretien d’embauche, le problème a été identifié, reconnu et rendu public à travers l’annonce publiée : il manque quelqu’un pour faire quelque chose. Ainsi, commencer par énoncer celui-ci à haute voix vous permettra de démontrer que vous avez compris ce que votre interlocuteur recherche. C’est également le moyen idéal pour introduire, dans le prochain étage, le fait que vous y répondez parfaitement et mieux que les autres potentiels candidats. Si vous bénéficiez d’atouts qui répondent à d’autres problèmes que l’entreprise rencontre et que vous les avez identifiés, comme par exemple qu’il y ait eu un grand turnover à ce poste, alors que vous-même avez été fidèle aux entreprises durant votre carrière, cela peut figurer ici. Mais il faut qu’il s’agisse d’aspects essentiels et problématiques pour la cible, sinon, mieux vaut ne pas en parler d’entrée de jeu.


2-3. Produit et Marché

Dans le cadre de l’entretien d’embauche, ces deux étapes distinctes sont présentées ensemble dans une continuité cohérente. Le produit dans cette situation sont vos compétences. Il faut donc viser à rassurer vos interlocuteurs sur le fait que vous avez ce qui leur faut, puis éveiller leur intérêt et désir (AIDA) en présentant aussi les atouts qui vous différencie par rapport au reste des candidatures.


4. Données 

À cette étape, on présente les éléments concrets et essentiels de la collaboration, ainsi que ses pistes d’évolution. Notamment le délai de résiliation que vous auriez éventuellement chez votre employeur actuel ou les vacances déjà réservées, mais bien sûr, toujours dans le sens positif pour l’employeur. S’il s’agit d’un temps partiel, vous pouvez attester que vous avez toujours travailler à ce pourcentage, que vous pourriez l’augmenter si cela les arrange, que vous êtes flexible dans les horaires ou encore, si vous connaissez le salaire qu’ils proposent, vous pouvez dire que cela vous convient. Le but est de rassurer votre interlocuteur, tout en lui montrant des pistes de renforcement de la collaboration. C’est également ici que l’on parle de comment on imagine notre évolution à court, moyen et long terme, soit à travers des projections (ouverture à des formations continues dans le domaine), soit l’implication que vous pouvez leur offrir (rester à long terme chez eux, vous former à vos propres frais, etc.). Cette liste n’est pas exhaustive, mais il faut garder présent qu’un atout pour un poste peut se révéler contre-productif pour un autre. Par exemple, insister sur notre volonté à s’investir à long terme alors qu’il s’agit plutôt d’un poste en CDD (durée déterminée) ne serait pas du tout pertinent.


5. Histoire 

Raconter son histoire (Storytelling) en partant des bases (notre évolution, nos passions et nos valeurs) pour déboucher sur le fait que tout dans notre parcours nous a amené à être à cet endroit a beaucoup d’impact. Il faudra donc expliquer pourquoi l’entreprise converge parfaitement avec le récit en offrant un socle idéal pour atteindre ses objectifs et s’épanouir. Arrivés à ce stade, votre interlocuteur doit commencer à se dire que vous êtes son/sa candidat(e) favori(te) et trouver logique, que le poste qu’il propose soit votre nouvelle étape professionnelle.


6. Conclusion 

La conclusion ici est simple : savoir quelle est la prochaine étape. Mais dans tous les cas, le lendemain (pour montrer qu’on a réfléchi sans donner l’impression d’être désespéré/e en écrivant le jour même), il s’agira d’envoyer un mail de remerciements dans lequel vous pourrez revenir sur l’entretien en détail et ainsi leur montrer votre plein intérêt. Plus il sera détaillé, unique et touchant, plus il créera un lien fort avec les recruteurs et ce sera d’autant plus difficile pour eux de ne pas vous choisir. C’est le petit secret qui très souvent fait toute la différence.



Vous trouvez cela trop complexe et vous vous dites que vous préférez y aller « au talent » ? Vous trouvez la démarche hypocrite et vous préférez être authentique ?


Si la technique de l’Elevator Pitch a eu tant de succès, c’est qu’elle reprend les fondamentaux du projet et les structure de manière à les rendre clairs, crédibles et convaincants. Par conséquent, si vous ne trouvez pas les éléments de certains « étages », il est probable que vous n’ayez pas assez réfléchi et effectué de recherches sur l’entreprise ou que le poste ne soit pas idéal pour vos affinités et objectifs. Si la fonction et l’entreprise correspondent totalement, l’exercice devient alors facile et il n’y aura aucune hypocrisie car le contenu sera on ne peut plus véridique.

Si tel est le cas, il faudra être capable de laisser derrière soi les freins qui nous empêchent, souvent par notre culture très peu axée sur les émotions, de « vendre » de manière aussi puissante que sincère, nos compétences et nos atouts, mais également la manière dont l’entreprise répond à nos objectifs, à quel point elle peut s’inscrire de manière naturelle dans notre parcours et comment on s’y projette à long terme. Si grâce à l’Elevator Pitch nous sommes capables de faire cela, nous serons en mesure d’y puiser toutes les réponses à chacune des questions avec une grande cohérence et énormément de crédibilité. Avec le message de remerciements le lendemain, vous finirez de peaufiner votre image de « candidat idéal ».

Opmerkingen


bottom of page